Sécurité : Limitez les risques de chute !

L’antichute, comment ça marche ?

Les chutes représentent en France la deuxième cause de mortalité sur le lieu de travail. Autant dire qu’il est indispensable de s’équiper avant d’effectuer une mission en hauteur. Rappel des règles de base.

questionL’équipement à la hauteur

S’équiper d’un harnais avant d’effectuer un travail en hauteur, c’est comme boucler sa ceinture de sécurité en voiture, cela doit être automatique ». Pour Cécile, chef de produit chez Manutan, le danger d’une chute est trop important pour lésiner sur la sécurité. Pour éviter de s’exposer à une chute qui peut malheureusement se révéler mortelle, les systèmes de protection – classe 3 – sont aujourd’hui d’une précision et d’une performance à la hauteur des enjeux. Un système antichute est toujours composé de 3 éléments : 1 dispositif d’ancrage qui peut être permanent (un rail) ou provisoire (un trépied), 1 harnais porté par l’utilisateur et 1 système de connexion disposé entre le harnais et le dispositif d’ancrage. Cela peut être une longe, une corde, un enrouleur automatique ou un boîtier. Un système à 3 éléments qui « permet réellement de travailler en hauteur sans s’exposer au risque » .

exclamationAnalyse détaillée du risque

L’objectif du système de connexion est à la base du système de protection. Soit il permet d’arrêter la chute et l’utilisateur peut travailler en toute sécurité même s’il s’expose au danger. Soit il permet d’éviter la chute et retient l’utilisateur pour ne pas qu’il s’expose au danger. Il s’agit alors de déterminer la bonne longueur de la longe par exemple. Avant de choisir son kit antichute, il est donc indispensable d’effectuer une évaluation détaillée du danger pour combattre le risque à la source. A chaque danger de chute, son système de protection.

 

idee

Car le risque est bien réel. Malgré l’expérience, un accident peut vite arriver, par précipitation ou manque d’attention. Et les statistiques révèlent que les toits restent l’une des zones les plus critiques. C’est pourquoi il faut s’équiper d’un Kit antichute comme celui proposé par Deltaplus  qui se révèle idéal pour les travaux sur toiture ou autre charpente métallique. Au-delà de la protection basique, ce type de produit intègre un absorbeur d’énergie qui « minimise les vibrations, amortit le choc en cas de chute et apporte un réel confort de travail » explique Cécile. Le confort ? Un élément indissociable aujourd’hui du kit antichute. Un atout supplémentaire pour ces systèmes de protection qui sauvent des vies chaque année.

 

 Kit antichute harnais 2 points et longe à absorbeur d’énergie, Deltaplus 1724m972
Kit antichute harnais 2 points et longe à absorbeur d’énergie, Deltaplus 1724m972

logoP11

imageP11Le BTP, premier secteur touché

Tous les secteurs d’activités sont concernés par le risque de chute, mais c’est celui du BTP qui en paye chaque année un lourd tribut. Sur l’ensemble des chutes liées au travail en hauteur, 26% concernent des travailleurs du BTP. C’est pourquoi le Code du Travail impose pour le travail en hauteur l’utilisation de plates-formes et de passerelles spécifiques comme l’indique les articles   R. 4534-74 et R. 4534-84. En cas de non-respect des règles, l’inspecteur du travail peut exiger l’arrêt temporaire des travaux.

 

Array
(
    [naam] => Votre prénom
    [email] => Votre adresse e-mail
    [submit] => Envoyez message
    [comment] => Votre message
    [title] => Laissez-nous un message
    [emailmsg] => Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs marqués d’un * sont à remplir obligatoirement.
)

Laissez-nous un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs marqués d’un * sont à remplir obligatoirement.

*

*