Une douce détermination

Il fallait bien un oxymore pour décrire Christophe Tadjer dont l’opiniâtreté à résoudre les problèmes dans son travail est à la hauteur de son humilité.
Rencontre avec un perfectionniste aux goûts simples.

 

Lorsque vous rencontrez Christophe Tadjer pour la première fois, vous êtes immédiatement marqué par ce sourire qui illumine son visage. Un sourire permanent qui évoque le plaisir simple de la vie, mais aussi la satisfaction de son

travail à Manutan. « Quand je vois Manutan évoluer, je me dis que j’ai de la chance d’être là » avoue-t-il presque gênéd’une telle franchise, car si l’entreprise pense « beaucoup aux clients, elle investit aussi dans ses salariés ». Et çatombe bien car Christophe Tadjer aime s’impliquer au quotidien.

connect1

Une implication totale et sans arrière-pensée :

 

« je suis curieux et j’adore apprendre. J’adore résoudre les problèmes, ce qui m’offre une réelle satisfaction.
Et puis j’aime le partage, le travail en équipe ».

 

 

Responsabilité, autonomie et partage

Pour ce jeune homme de 28 ans qui a appris l’autonomie au gré des déménagements liés au travail de son père – il était électrotechnicien -, s’impliquer au sein d’une équipe est (presque) devenu une seconde nature. Car il faut d’abord vaincre cette petite réserve qu’il définit lui-même comme de la timidité. Mais ne vous méprenez pas. Derrière sa douceur et sa timidité, se cache un pro. Car oui, Christophe Tadjer est un expert. Et il a beaucoup œuvré pour améliorer les conditions de travail de tous ses collègues préparateurs, fonction qu’il a lui-même tenue pendant 3 ans. « Nous avons amélioré la répartition des tâches pour gagner du temps et éviter les déplacements inutiles. Avant, lorsque le préparateur commençait son bon de commande de 10 lignes, il allait dans tout l’entrepôt pour chercher chaque produit. Maintenant, tous les produits sont réunis avant que le préparateur travaille sur son envoi » explique le jeune qui a appris l’exigence et le respect du travail bien fait auprès de son père.

 

« Nous avons amélioré la répartition des tâches pour gagner du temps et éviter les déplacements inutiles.
Je suis curieux et j’adore apprendre. J’adore résoudre les problèmes. »

 

Une course contre la montre

Réduire les déplacements inutiles ? Un défi quotidien pour Christophe Tadjer et son équipe : « au début, les produits étaient placés un peu partout dans l’entrepôt, sans distinction. Le préparateur perdait un temps fou à tout réunir !C’est pourquoi nous avons rapproché de la cellule de travail de préparation les produits qui sont le plus demandés et éloignés ceux qui se vendent le moins ». Ce désir permanent d’amélioration de la qualité du travail chez Manutan est ainsi devenu un moteur chez Christophe Tadjer. Et lorsqu’on lui demande pourquoi a-t-il été choisi pour le portrait du mois : « parce que je connais bien l’entreprise » répond-il avec ,humilité. Et avec un sourire. Toujours un sourire.

Array
(
    [naam] => Votre prénom
    [email] => Votre adresse e-mail
    [submit] => Envoyez message
    [comment] => Votre message
    [title] => Laissez-nous un message
    [emailmsg] => Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs marqués d’un * sont à remplir obligatoirement.
)

Laissez-nous un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs marqués d’un * sont à remplir obligatoirement.

*

*